Vue sur la Petite Baie

Carte postale gourmande: Les Îles-de-la-Madeleine

A Cap-aux-Meules, on feint de ne pas voir la rôtisserie St-Hubert qui nous accueille directement à la sortie du traversier, et on enfourche son vélo à la découverte de l’archipel madelinien et ses saveurs de mer et de terre.

On passe d’île en île grâce aux étroites dunes de sable qui s’étirent sur des kilomètres. La mer à gauche et à droite, le vent légendaire qui nous porte ou nous déporte selon son humeur, on se sent perdu au milieu de l’océan. Et soudain des collines verdoyantes, et des maisons couleurs citron, azur, citrouille, ou anis: une nouvelle île.

Iles-de-la-Madeleine, paysages

Premier arrêt à la charcuterie artisanale Les Cochons tout ronds à Havre-Aubert, pour l’achat de saucisson ou de jambon cru goûteux, qu’on ne manquera pas d’aller déguster en haut des buttes des Demoiselles ou sur la plage de sable fin du Bout du Banc. Sachant qu’il faut 5h pour faire l’aller-retour de cette plage, vous pouvez en imaginer l’immensité.
Après cette belle balade, on fait comme tout le monde, on se pose au Café de la Grave, qui, il faut l’avouer, est fort sympathique.

En fin de matinée dans les petits ports, on assiste à un sursaut d’activité avec le retour des pêcheurs de homards et leurs cales pleines. Produit vedette des îles, il se déguste sous toutes les formes: en club sandwich, en guédille, en burger, ou sur une pizza dans l’un des casse-croûtes familiaux des îles, où le formica et le papier-peint fleuri vous transporteront dans les années 70. Évidemment, c’est en coquille qu’il est le meilleur, alors direction La Factrie de Gros Cap pour en goûter un fraîchement pêché, bien gros et bien chaud, en compagnie des habitants du coin.

Homard des Îles-de-la-Madeleine

Si la météo fait des siennes, on se presse à l’Abri de la tempête, la micro-brasserie locale, isolée au bout d’un chemin, avec pour horizon dunes et lagunes. Les bières portent en elles le goût des îles: par leurs ingrédients (orge, herbes sauvages cultivées sous les embruns,…) et par leurs noms qui rappellent le milieu marin ou des lieux des Îles (Corps mort du rocher du même nom, L’Écume, Terre ferme,…).
On en profite pour ramener une Belle Saison pour concocter des moules à la bière dont on se délectera devant un coucher de soleil sur les falaises rouges de Belle Anse.

Fraises et couteaux de mer au Pied-de-Vent

Sur la dune du Nord, on prend le temps de s’arrêter sur le bas-côté pour cueillir des fraises et mûres sauvages qui abondent, et admirer l’eau bleu turquoise près de Pointe-aux-Loups. On pousse jusque l’île de Grande Entrée, où Mario Cyr fait découvrir dans son club de plongée/restaurant, des couteaux au fromage Pied-de-Vent ou une salade de délicieux pétoncles fumés, tout en racontant ses aventures photographiques spectaculaires.

On finit en beauté avec l’île de Havre-aux-Maisons. Paysage bucolique et vallonné, hautes falaises rocailleuses, et maisons colorées parsemées comme ces petites fleurs que l’on voit sur les Buttes pelées, c’est sur cette magnifique île que l’on trouve les produits madeliniens les plus savoureux. Pour le pique-nique, on prend un morceau de Tomme des demoiselles ou de Pied-de-Vent à la fromagerie du même nom, du hareng boucané du Fumoir d’Antan, que l’on servira avec une bagosse aux canneberges et pissenlit (un alcool local à base de sucre, levure, et eau). En guise de dessert, on se gâte dans la mignonne pâtisserie Hélène des îles: macarons italiens, cookies et petits chocolats.
On peut aussi s’amuser sur la plage de la Dune du Sud, le long des grottes créées dans les falaises et pourquoi pas finir une autre belle journée sur un hamac de la crêperie Bacalar, repère des quelques baba-cools des îles.

Buttes pelées, Havre-aux-Maisons
Flétan et Fumoir d'Antan
Pâtisserie Hélène des Îles
Falaises rouges des îles

Encore quelques panoramas et pauses culinaires, et c’est déjà le temps de reprendre le bateau et de terminer cette petite sélection gourmande.

Pour en savoir plus, un beau livre: Le livre gourmand des îles de la Madeleine, Éditions La Morue Verte et un site: le Bon goût frais des îles
Commentaires
9 réponses à “Carte postale gourmande: Les Îles-de-la-Madeleine”
  1. Quelle belles photos, c’est magnifique.

  2. Aurore dit :

    Je vois que toi aussi tu programmes tes vacances en fonction des découvertes culinaires que tu pourras y faire ;-)

  3. INGRID dit :

    Comme toujours ça donne envie

  4. Jessica dit :

    Das sind wunderbare Bilder, Cami! ;-)

  5. Nadia dit :

    J’adore ton billet, même si on n’est en plein hier juste de voir tes photos à couper le souffle et de lire ton texte me fait tellement du bien et me fait penser que toutes ces belles couleurs reviendront au printemps ! Merci Camille, xX

    • Nadia dit :

      Pardon je disais en plein hiver et non hier loll désolée faute de frappe… ;)

      • muscade dit :

        Merci beaucoup Nadia !! :-) Je suis contente que mon article apporte un peu de couleurs et de chaleur jusque dans les Îles ! Mais même en hiver, je suis sûre que l’archipel reste magnifique !

Laissez un commentaire